Stop aux idées reçues sur le recouvrement de vos créances !

Le recouvrement de créances est une activité réglementée fastidieuse et chronophage. Pour récupérer une ou plusieurs dettes, l’entreprise doit allouer cette mission à des collaborateurs patients et diplomates confrontés parfois à des payeurs récalcitrants.

Oubli, manque de temps, ou même mauvaise foi, les mauvais payeurs ne manquent pas d’imagination pour retarder leur paiement. Et les relancer avec courtoisie et efficacité n’est pas toujours une mince affaire, quel que soit le montant de la dette. 

Pourtant, la digitalisation a considérablement simplifié les processus internes des entreprises, quels que soient leur taille et leur domaine d’activité. Aujourd’hui, recouvrer ses créances rapidement afin de ne pas laisser de factures en souffrance n’est pas une utopie.

Explications.

Le retard de paiement, un réel fléau pour toutes les entreprises

Si une “petite” dette peut sembler anodine pour un grand groupe, pour une entreprise de taille modeste, elle peut être fatale. Particulièrement vulnérables, TPE et PME n’ont pas toutes les reins financiers assez solides pour survivre aux retards de paiement. Envoyer une facture à l’un de leurs clients pour être payé en temps et en heure relève alors davantage du pari et de la roulette russe que d’une logique de règlement cohérente.

Selon une étude révélée par Sellsy/YouGov/Gocardless en 2020, 29% des entreprises ont déclaré plus de 5% de son chiffre d’affaires en impayé. Et, toujours selon la même source, 4 répondants sur 10 ont affirmé que leur activité a été mise en péril suite à des retards de paiement.

Un constat alarmant qui fragilise et impacte considérablement leur trésorerie, voire même annonce une cessation d’activité à plus ou moins court terme (38% des entreprises interrogées sont passées près de la faillite…).

Pourtant, face à cette situation préoccupante, il existe des solutions en ligne faciles à déployer pour réduire les impayés et sécuriser sa trésorerie. Pour se protéger des retards de paiement et limiter le risque de recouvrement de créances, digitaliser son entreprise est devenu une nécessité pour optimiser sa chaîne de facturation.

Toujours selon le baromètre Sellsy/YouGov, 60% des entreprises sondées qui se sont digitalisées ont constaté une amélioration au niveau des retards de paiement de leurs clients grâce à la mise en place d’un logiciel de gestion d’entreprise aussi performant que fiable.

Et si vous disiez stop aux idées reçues sur le recouvrement ?

Nerf de la guerre pour toutes les entreprises, la trésorerie est la clé d’une santé financière pérenne et durable. Et, si de nombreuses organisations sont victimes de retards de paiement récurrents, elles sont aussi parfois frileuses en matière de recouvrement de créances. Bon nombre d’entre elles imaginent encore que “courir” après ses impayés est un exercice difficile et onéreux, notamment en cas de recours à un cabinet de recouvrement pour entreprendre des démarches judiciaires.

Pour recouvrer vos créances simplement, l’usage d’un CRM (Customer Relationship Management) tel que Sellsy, doté d’un logiciel de facturation, connecté à une solution de recouvrement innovante et complète en ligne, telle que Rubypayeur, est d’une redoutable efficacité. Un duo 100% gagnant pour en finir avec les idées reçues sur le recouvrement et gagner en agilité :

  • Le recouvrement, un coût exorbitant ?

Faux ! Avec l’intégration Sellsy/Rubypayeur, le coût du recouvrement des créances est parfaitement maîtrisé. D’une part, la rémunération de la start-up Rubypayeur est basée sur le succès du recouvrement de vos factures impayées et, d’autre part, le taux de commission est très compétitif (entre 8 et 10%). Avec un pourcentage de réussite de l’ordre de 80% !

  • Des durées de procédure interminables pour recouvrer ses créances...

Pas toujours ! On a souvent tendance à penser que les procédures de recouvrement sont très longues. Avec une solution de recouvrement de créances connectée à votre CRM, elles ne durent que 15 jours ouvrés, soit environ 3 semaines au total. Un délai plus que convenable ! Au bout de 15 jours, le créancier peut activer une phase judiciaire (avec injonction de payer). 

  • La transparence n’est pas toujours de rigueur…

Mais si, elle est bien là ! Le client a accès à un espace personnel dans lequel se trouve le calendrier des relances. Il peut ainsi suivre en temps réel les actions de relance faites et à venir sur toute la durée de la procédure, en toute transparence.

  • Les montants minimums pour recouvrer une créance sont souvent trop élevés…

Encore une idée reçue à oublier ! Il n’existe pas de montant minimum de créance. Quel que soit le montant de la dette, le dossier peut être confié à Rubypayeur pendant toute la durée de vie de la facture BtoB, soit 5 ans.

Gain de temps, simplicité et tranquillité d’esprit, vous importez votre flux de facturation Sellsy sur Rubypayeur et sélectionnez les factures à recouvrer en un clic ! Recouvrement amiable, judiciaire avec injonction de payer ou forcé avec saisie-attribution, la chasse aux mauvais payeurs est ouverte ! Quant à votre trésorerie, elle est préservée pour développer votre business en toute quiétude.