Améliorez vos process de vente : priorisez vos actions avec le scoring ICE

Dans une démarche de Growth Hacking, le scoring ICE occupe une place de choix. Complémentaire au modèle AARRR, il vise un objectif clair : rassembler les meilleures idées de manière rationnelle, afin d’accélérer la croissance de l’entreprise.

Pour rappel, le Growth Hacking, ou “piratage de croissance” en français, est une démarche stratégique regroupant un ensemble de techniques marketing, voire même un état d’esprit, dont le but est d’assurer un fort développement de l’entreprise à moindre coût. Créé par Sean Ellis, également inventeur du Growth Hacking, la méthode ICE est d’une redoutable efficacité.

Elle permet de noter de 1 à 10 les meilleures idées sur chacun des trois critères de l’acronyme ICE, afin de calculer le score total des options en question. Plus il est élevé, plus le projet est interessant à mettre en place.

 

I pour Impact sur votre business

“Une mauvaise idée vaut toujours mieux que pas d’idée du tout”. Certes, si ce proverbe est de bon augure, il serait risqué de le suivre à la lettre pour pérenniser son entreprise. En effet, pour prendre les meilleures décisions, il est important d’en mesurer l’impact concret sur votre structure.

Pour déterminer cette note d’impact, vous devez vous poser les bonnes questions. Par exemple, dans l’hypothèse où l’idée retenue deviendrait un réel succès, quel serait son degré d’impact sur votre business ? 

Imaginons que vous pilotiez une start-up commercialisant une solution logicielle en ligne. Avec vos équipes, vous souhaitez rendre la communication plus fluide entre le service support et vos clients pour une meilleure gestion des tickets. Vous allez alors étudier les différents canaux de communication à votre disposition. 

Si, par exemple, vous optez pour la mise en place d’un chat en ligne afin de gagner en réactivité, cette alternative aura forcément un impact sur votre organisation. Il est donc important de donner une note aux solutions que vous envisagez pour mieux cerner leurs avantages et inconvénients (et faire le bon choix !).

 

C pour Confidence (confiance en votre projet)

 

La note de confiance est une question de feeling.

À votre avis, quel est le degré de probabilité pour que cette idée produise un impact positif sur votre business ? Va-t-elle réellement réellement améliorer la situation ?

Reprenons notre exemple de plateforme en ligne. Si, notamment, vos équipes reçoivent des dizaines de mails mettant l'accent sur leur injoignabilité, alors, oui, votre idée de chat en direct est judicieuse pour améliorer l’expérience client. Là aussi, donnez-lui une note de 1 à 10 pour mesurer ses chances de réussite. 

 

E pour Ease (facilité d’implémentation)

Dernière note à accorder, celle de la facilité de mise en oeuvre. Il s’agit à présent d’évaluer le temps et les efforts nécessaires pour réaliser l’idée retenue. Bien entendu, plus la tâche semble simple, plus la note s’approchera de 10. Pensez aussi à l’énergie que cela va vous prendre pour lui donner vie, ainsi qu’aux éventuels investissements financiers et ressources humaines.

Cette étape va vous permettre de ne pas vous lancer dans un projet trop ambitieux que vous ne seriez pas en mesure d’assumer pleinement. Le but est de gagner en agilité, et non de s’engager dans une aventure trop laborieuse.

Chacun de ces 3 critères (Impact, Confiance et Ease) étant noté de 1 à 10, vous obtenez une moyenne d’ICE score facilement. Certes les résultats restent subjectifs, mais c’est une excellente méthode pour hiérarchiser et prioriser vos actions.