Abonnez-vous à nos contenus

Soyez informés par email de nos dernières publications pour ne rien louper.

Consultez notre Politique de confidentialité.

Pourquoi établir un budget de trésorerie : 8 bénéfices

Sommaire

Le budget de trésorerie récapitule mensuellement l’ensemble de vos transactions bancaires à venir. Toutes vos entrées et sorties d’argent prévisionnelles sont reportées. En tant que dirigeant ou DAF, vous gagnez ainsi en visibilité sur les liquidités disponibles.

Beaucoup d’entreprises suivent au jour le jour leur trésorerie sans prévoir, et naviguent à vue. Certains dirigeants se connectent simplement les matins sur les sites de leurs banques pour consulter leurs soldes bancaires. Aucune anticipation n’est possible avec cette pratique. Dans beaucoup de cas, c’est un problème de priorité et de temps. Les dirigeants doivent déjà gérer le quotidien de l’activité, manager leurs équipes et suivre leurs clients. Ils manquent de temps pour suivre et prévoir leur trésorerie car les outils utilisés demandent de la rigueur et consomment de l’énergie.

Pourquoi établir votre budget de trésorerie ?

L’anticipation est la clé pour garantir la pérennité de votre entreprise. Les prévisions favorisent les bonnes décisions. Vous ne prenez pas le temps de faire votre budget de trésorerie ? Vous avez peur de passer trop de temps à le mettre à jour ? Vous ne comprenez pas l’importance du prévisionnel ?

Voici les 8 raisons qui vont vous pousser à établir vos budgets prévisionnels de trésorerie.

Ne mettez pas la clé sous la porte à cause de votre trésorerie

En France, entre 25 et 40 PME ferment tous les jours à cause d’un manque de trésorerie (source : FrancetvInfo - 2018). Avec la crise sanitaire ce chiffre va malheureusement grimper en flèche. Du jour au lendemain, de nombreux entrepreneurs se sont retrouvés dos au mur, avec une baisse drastique de leur chiffre d’affaires.

La principale cause : les retards de paiement. Des milliers d’entreprises meurent chaque année parce que les grandes entreprises et les administrations ne paient pas à temps. Les petites sociétés tapent dans leur trésorerie en attendant d’être payées, jusqu’au moment où elles s’asphyxient et ne peuvent plus payer les rémunérations des employés et des dirigeants.

D’après le rapport de l’Observatoire des délais de paiement, les chiffres sur les retards de paiement restent stables et ne s’améliorent pas. 59% des entreprises règlent leurs factures avec du retard. Les secteurs les plus touchés par cette pratique sont les transports, la communication et le bâtiment. Pourtant la loi de modernisation de l’économie plafonne les délais de paiement à 45 jours fin de mois ou 60 jours fin de mois à compter de la date d’émission de la facture. Autant préciser que cette loi n’est pas respectée et que les sanctions ne sont pas appliquées.

Dans ce contexte, le seul moyen d’éviter les défaillances de trésorerie est de la suivre précisément et de l’anticiper sur les 6 prochains mois. Vous devez absolument prévoir l’ensemble des décaissements et encaissements à venir (charges fixes, impôts et taxes, charges variables) avec la date précise de chaque transaction.

L’objectif est de voir combien de temps vous pouvez tenir. Si vous détectez que votre solde passe en négatif un moment donné, relancez vos clients, contactez votre banque, et cherchez des solutions. Votre Expert-Comptable peut aussi vous aider. Le temps que vous passez à anticiper est du temps gagné sur la suite et garantira la survie de votre entreprise. Vous serez en mesure de prendre les bonnes décisions pour ne pas vous retrouver dans le rouge pour de vrai.

Anticipez votre solde de trésorerie nette

Vous le savez aussi bien que nous, le poumon de votre entreprise est votre solde de trésorerie. Cet indicateur doit toujours être au vert, sinon l’entreprise ne peut plus assumer ses engagements et entre en crise financière. Vous devez donc garder un œil sur ce dernier, et le prévoir dans le temps afin d’anticiper.

Grâce aux données de votre budget de trésorerie, vous êtes en mesure de calculer l’évolution de votre solde de trésorerie nette. Que ce soit en raisonnant par jour, par semaine ou par mois, le calcul est toujours le même :

Solde de trésorerie nette (N+1) = solde de trésorerie nette (N) + encaissements - décaissements

En anticipant vos flux monétaires prévisionnels dans votre budget de trésorerie, vous gardez un œil précis sur cet indicateur pour garantir qu’il reste au vert. Plus vous êtes précis dans les données que vous renseignez, plus le prévisionnel sera fiable. Vous assurez ainsi la pérennité de votre activité dans le temps.

Votre budget de trésorerie constitue votre feuille de route

Imaginez que vous partez en mer. Que vous n’avez aucune carte de navigation, aucun outil pour mesurer les vents, aucune radio pour suivre la météo, et pas de capteur de profondeur. Ça ne peut que mal se passer. Vous naviguez complètement à vue, sans pouvoir anticiper la moindre information. Comme les Vikings le faisaient à leur époque.

Votre budget de trésorerie constitue votre feuille de route. Ce tableau est la carte de navigation qui guide le développement de votre activité. La mesure des écarts entre le prévisionnel et le réalisé vous alerte sur le décalage entre le cap fixé et la direction prise par l’entreprise. La ligne qui calcule le solde de trésorerie nette reflète votre météo. Vous avez suffisamment de trésorerie ? Le soleil brille et le vent de travers vous fait avancer à toute vitesse. Vous prévoyez de passer en négatif dans 3 mois ? La tempête s’annonce, et elle pourra faire chavirer le navire et votre équipage. Mais vous l’avez anticipée. Et c’est le plus important.

Grâce aux informations de votre budget de trésorerie prévisionnel, vous savez où vous allez. Vous savez si votre société conservera les liquidités qui lui permettent d’exister dans le temps. Par exemple, si votre activité est saisonnière vous pourrez déterminer si le chiffre d’affaires encaissés cet été vous permettra de tenir jusqu’à la prochaine hausse de l’activité.

Simulez vos décisions business et prenez les bonnes décisions

Vous ne savez pas si c’est le bon moment pour acheter cette nouvelle machine ? Vous ne savez pas si vous pouvez embaucher une nouvelle personne ? Vous voulez voir si l'obtention d’un prêt bancaire peut vous sortir de la zone rouge ? Les scénarios prévisionnels répondent à toutes ces questions stratégiques.

Vous pouvez simuler des hypothèses d’activité directement dans vos budgets de trésorerie. Ainsi, vous visualisez clairement l’impact de la simulation et mesurez les répercussions sur votre trésorerie prévisionnelle avant de prendre votre décision. Vous serez capable de faire les bons choix en vous appuyant sur des prévisions chiffrées et fiables.

Nous vous recommandons de réaliser différents scénarios afin de les comparer et conserver celui qui est le plus avantageux pour votre entreprise. Par exemple, si un client négocie un délai de paiement plus long pour la suite de ses factures, vous pouvez simuler cette décision en modifiant le paramétrage de vos délais de paiement. Vous vérifiez ainsi que ce décalage supplémentaire ne vous met pas dans le rouge dans quelques mois.

Il est recommandé d’avoir toujours 2 ou 3 scénarios en parallèle. Prévoyez le cas le plus optimiste, mais aussi un cas réaliste et enfin pour prévoir le pire, gardez un scénario pessimiste. Ainsi, vous serez toujours en mesure d’anticiper, peu importe la situation.

Le compte de résultat prévisionnel ne prend pas en compte les délais de règlements ni la TVA

Dans la majorité des cas, le budget de trésorerie est directement issu du compte de résultat prévisionnel. Beaucoup d’entrepreneurs pensent que le compte de résultat, ou P&L, est suffisant pour piloter l’entreprise. Après tout, vous avez une bonne vision sur vos charges, vos factures de vente mensuelles et votre marge. Pourquoi se prendre la tête à faire un deuxième tableau pour suivre la trésorerie ?

Parce que votre compte de résultat ne prend pas en compte les dates de paiement réelles. C'est-à-dire quand l’argent sera effectivement disponible sur votre compte bancaire. Une facture émise le 20 février avec un délai de règlement à 45 jours fin de mois ne vous sera payée que fin avril ! Pourtant, vous aurez bel et bien des charges à payer d’ici là : achat de matières premières, salaires, sous-traitants, loyer, etc.

Pour rappel, ce n’est pas parce qu’une entreprise fait du chiffre d’affaires et de la marge, qu’elle est saine. Regarder uniquement votre compte de résultat ne vous donne aucune information sur le poumon de votre entreprise : la trésorerie. Il faut donc convertir votre P&L prévisionnel en budget de trésorerie. Afin d’évaluer si vous aurez bien les liquidités pour vivre dans les prochains mois.

Aussi, le compte de résultat reprend vos chiffres en hors taxe (HT). Il exclut complètement la notion de TVA. Alors que l'argent qui circule sur vos comptes, lui, est en TTC. Imaginez que vous ayez 54 000€ sur votre compte bancaire, mais qu’une facture de 50 000€ HT doit être payée aujourd’hui. Vous devrez décaisser 60 000€ TTC pour régler cette facture (hypothèse : TVA à 20%). Vous n’avez finalement pas la trésorerie disponible.

De plus, les décaissements de TVA sont absents de votre tableau P&L. Lorsqu’un fournisseur vous paie une facture, vous collectez de la TVA. Idem, quand vous réglez une facture, la TVA incluse dans le montant est déductible. À la fin de votre période de déclaration, si votre solde de TVA (= TVA collectée - TVA déductible) est positif, alors vous devez cet argent à l'État. Il doit donc être pris en compte dans votre budget de trésorerie car ce solde peut vite représenter une somme conséquente d’argent que vous devez prévoir. Vous pouvez le déduire automatiquement de votre compte de résultat avec quelques formules alambiquées.

Création d’entreprise : vérifiez que vos hypothèses permettent de vous lancer

Établir votre budget de trésorerie est nécessaire avant la création de votre entreprise. À partir de vos estimations de ventes et de charges, vous pouvez créer un compte de résultat prévisionnel qui sera traduit en budget de trésorerie. Ainsi, vous confirmerez que les prévisions établies au démarrage permettront de couvrir les dépenses de l’entreprise.

Ce tableau mettra alors en lumière votre besoin de financement : l’argent dont vous avez besoin pour absorber la trésorerie nécessaire au lancement de votre entreprise. Vous pourrez rencontrer vos partenaires financiers (banques, organismes de financement, investisseurs privés) et leur expliquer concrètement pourquoi vous avez besoin de fonds en vous appuyant sur ces 2 documents (P&L et budget de trésorerie).

Généralement, il vous sera demandé plusieurs scénarios. Préparez le terrain, et créez au moins 3 simulations selon différentes hypothèses. Prévoyez toujours le cas où le CA prévisionnel est revu à la baisse d’au moins 20%. Ainsi vous montrerez à vos interlocuteurs que vous avez prévu les cas de figure, et que vous savez exactement quoi faire dans chaque cas.

Facilitez vos demandes de financement

Pour faire le lien avec la partie précédente, vous devez avoir des budgets prévisionnels solides. En effet, une banque décide ou non d’accorder un financement à partir d’un critère simple : le risque. Votre demande doit être argumentée et justifiée. Vous devrez présenter des hypothèses pragmatiques.

La banque évalue le risque de non-remboursement du prêt accordé. Votre conseiller vous demandera donc un plan de trésorerie, ou budget de trésorerie, afin d’analyser votre capacité de remboursement. La ligne qui intéresse le plus votre banquier est la trésorerie prévisionnelle de fin de mois. Soyez donc cohérent, rigoureux et précis dans le remplissage de votre budget prévisionnel.

Si vous arrivez chez votre banquier avec un budget de trésorerie déjà établi, vous marquerez de gros points. Il percevra votre rigueur et votre capacité à anticiper. Proposez-lui quelques scénarios selon des hypothèses business simples (baisse du CA de x%, augmentation du CA de y%) et vous répondez d’avance aux questions qu’il vous posera.

Si vous cherchez à financer le développement de votre activité, ou que vous êtes en difficultés financières, et avez besoin d’un prêt bancaire ou d’un découvert - ligne de crédit - la première étape est de réaliser votre budget de trésorerie. Autant prendre les bonnes habitudes dès maintenant pour gagner du temps.

Libérez votre esprit et dormez mieux

La trésorerie est source de pression et d’anxiété pour tout dirigeant. Car vous savez que votre entreprise ne tourne plus si votre solde net est à zéro (ou qu’il atteint les limites de votre découvert). Pour dormir l’esprit tranquille, rien de mieux que de prévoir l’avenir. Comme ça vous restez serein et voyez les problèmes venir des mois à l’avance.

En plus de vous aider à prendre les bonnes décisions, un suivi rigoureux et à jour de vos prévisions vous permet de cibler uniquement les points critiques. Plutôt que de vous épuiser à relancer tous vos clients, cibler ceux qui impacteront le plus positivement votre trésorerie par exemple. Pour cela, réalisez rapidement vos simulations et concentrez-vous sur l’essentiel.

Ce qu'il faut retenir

Qu’attendez vous pour enchanter vos équipes et vos clients ?

Essai gratuit 15 jours – Sans engagement

Essayer gratuitement