Abonnez-vous à nos contenus

Soyez informés par email de nos dernières publications pour ne rien louper.

Consultez notre Politique de confidentialité.

Relance d'impayées et recouvrement : quelles différences ?

Sommaire

Il peut être parfois compliqué de distinguer la différence entre relance et recouvrement. La relance peut intervenir de manière préventive lorsqu’une facture va bientôt arriver à échéance, et lorsque que la date de paiement est dépassée. Dans ce second cas, la relance est la première étape de la procédure de recouvrement amiable, qui permet le règlement de votre créance tout en préservant la relation avec votre client défaillant. 

Relance des factures impayées versus recouvrement, quelles sont les différences ?

Selon la loi LME, toutes les entreprises doivent respecter des délais de paiement. Sauf mention contraire dans vos CGV et dans le devis, le fournisseur ou prestataire doit vous régler dans les 30 jours suivant l’émission de la facture. Vous pouvez décider d’une date d’échéance à 60 jours (au plus tard) ou à 45 jours fin de mois si votre trésorerie et besoin en fonds de roulement (BFR) le permettent. La créance se transforme en un impayé dès lors que la date de paiement est dépassée. Il est alors nécessaire d’engager une procédure de recouvrement pour récupérer le montant de votre impayé. 

La procédure de recouvrement est constituée de deux étapes : l’amiable, puis le judiciaire. 

La relance est la première modalité du recouvrement amiable. Il est donc conseillé de relancer son client défaillant, par téléphone ou par e-mail, pour lui rappeler ses obligations et connaître les motifs de son retard.

Quand doit-on débuter une procédure de recouvrement ?

Il est important de réduire les délais moyens de règlement afin d’optimiser le flux de trésorerie. C’est pour cela qu’intervient la relance préventive, qui permet de rappeler à vos clients qu’un paiement arrive à échéance.

Lorsque la facture n’est pas payée à temps, il faut alors procéder à une nouvelle relance par mail, courrier ou téléphone. Plusieurs relances peuvent être faites avant de déclencher une procédure de recouvrement.

Les créances impayées et les retards de paiement fragilisent la trésorerie et impliquent une augmentation des risques de défaillance des entreprises. Plus la créance est ancienne, plus il sera difficile de la recouvrer. Avant d’engager un recouvrement judiciaire (injonction de payer, référé-provision ou assignation en paiement au fonds), votre client défaillant doit recevoir une mise en demeure de payer de votre part. Elle doit contenir la mention expresse « mise en demeure » et être suffisamment explicite pour qu’il comprenne que l’étape suivante est le contentieux.

Relance impayé et recouvrement : qui est habilité à les faire ?

Tout le monde est habilité à relancer les clients défaillants. Cependant, nous vous conseillons d’intégrer les relances à votre logiciel de comptabilité et d’automatiser les rappels envoyés à vos clients. C’est d’ailleurs possible avec Sellsy ! Cela vous assure que chacun sera prévenu en temps et en heure de l’arrivée d’un nouveau paiement ou d’une facture en retard de règlement.

Pour déclencher une procédure de recouvrement, celle-ci peut être confiée à un tiers agréé tel que GCollect. C’est d’abord le recouvrement amiable qui est privilégié pour préserver les relations commerciales avec votre client. L’objectif est de lui permettre de régler la créance le plus rapidement possible en personnalisant la procédure en fonction de sa problématique, et en lui proposant plusieurs solutions de règlement (paiement fractionné, délai supplémentaire, etc.). 

Comment lancer une procédure de recouvrement depuis Sellsy ?

Grâce au partenariat développé entre Sellsy et GCollect, vous pouvez relancer vos clients défaillants puis déclencher une procédure de recouvrement avec GCollect. En quelques clics seulement et gratuitement, les deux solutions sont connectées. Gagnez du temps et découvrez comment faire en suivant le tuto ci-dessous :

Ce qu'il faut retenir

Qu’attendez vous pour enchanter vos équipes et vos clients ?

Essai gratuit 15 jours – Sans engagement

Essayer gratuitement