RGPD – une Correspondante Informatique et Libertés chez Sellsy depuis le 7 octobre 2017

Nathalie, CIL Sellsy

Dans le cadre de notre mise en conformité RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données à caractère personnel), nous avons reçu, au début du mois d'octobre, la notification par la CNIL de la nomination de Nathalie, actuellement Responsable des affaires Juridiques chez Sellsy, en qualité de Correspondante Informatique et Libertés (CIL).

La désignation d’un CIL nous prépare à l’évolution du cadre juridique en matière de protection des données à caractère personnel prévu en mai 2018. Elle permet de mieux assurer en interne la conformité en mettant en œuvre les procédures et actions adéquates au sein de Sellsy.

 

Son rôle chez Sellsy

Nathalie devient le point de contact principal des clients de Sellsy. Elle devient également l’interlocutrice privilégiée auprès de la CNIL. Cette nouvelle mission l’amène à veiller, de manière indépendante, à l’application des principes de la protection des données personnelles des clients, des collaborateurs ou des candidats de Sellsy. Elle s’assurera que toutes les précautions ont été prises pour préserver la sécurité des données des personnes concernées et empêcher qu’elles soient déformées, endommagées, ou que des personnes non autorisées y aient accès.

« Les logiciels en ligne subissent de manière générale un bon nombre d’idées arrêtées. Au-delà de ma fonction juridique, ma nouvelle mission permettra de renforcer le climat de confiance qui existe avec nos clients, et de les rassurer sur l’utilisation de leurs données. L’entrée en vigueur du RGPD en mai 2018 nous confirme que l’enjeu de protection des données personnelles est considérable et que la mise en conformité est essentielle pour les entreprises qui partagent avec nous ces données ou ont migré récemment dans le cloud » affirme Nathalie Lehe-Krief.

 

À propos du RGPD (règlement général sur la protection des données à caractère personnel)

Le RGPD est un règlement de l'Union européenne qui vise à renforcer la protection des données personnelles dans tous les États membres de l'UE, pris en remplacement de la Directive 95/46/CE.

Le Règlement - contrairement à une directive - est d’application directe au sein des dispositifs nationaux. Plus important encore, il ne se limite pas à l'Union européenne - toutes les organisations non-UE qui partagent les données personnelles des citoyens européens sont également couvertes par ce nouveau texte. Cela inclut presque toutes les organisations ayant des clients, fournisseurs ou employés dans l'UE.

Les amendes encourues en cas de non-conformités avec le RGPD :

20 millions d'euros ou 4% du chiffre d'affaires mondial si ce montant est plus élevé. Plus d'informations ici.