Abonnez-vous à nos contenus

Soyez informés par email de nos dernières publications pour ne rien louper.

Consultez notre Politique de confidentialité.

Le seuil de rentabilité : définition, calcul, aide à la prise de décision

Sommaire

Vous voulez savoir si votre entreprise est rentable ? Si votre business plan tient la route ? L’analyse du seuil de rentabilité va vous permettre d’appréhender la performance de votre modèle économique et de piloter votre activité au quotidien. Elle nécessite le calcul de plusieurs notions telles que les charges fixes et variables, le taux de marge sur coût variable, etc. Pour y voir plus clair, voici quelques précisions sur le seuil de rentabilité, la méthode pour le calculer et tous les avantages qu’il apporte.

Que signifie le seuil de rentabilité ?

Seuil de rentabilité : définition

Le seuil de rentabilité (SR) correspond au chiffre d’affaires annuel HT minimum que doit faire une entreprise pour pouvoir générer des bénéfices (ou à minima ne pas réaliser de pertes).
  • Si son CA est supérieur au seuil de rentabilité défini, elle dégage des bénéfices.
  • S’il lui est inférieur, elle perd de l’argent.

Pour résumer, le SR sert donc à déterminer le nombre de produits ou services qu’elle doit vendre afin de couvrir au minimum ses frais. 

Quelle est la différence entre seuil de rentabilité et point mort ?

Le seuil de rentabilité est parfois confondu avec le point mort. Tous deux permettent de définir le CA que l’entreprise doit réaliser pour être bénéficiaire. Cependant, ils ne se déclinent pas de la même manière. L’un l’est en temps, l’autre en valeur :

  • Le point mort se traduit en nombre de jours nécessaires pour que l’entreprise soit rentable.
  • Le seuil de rentabilité détermine le montant du CA pour arriver à un objectif identique.

Quelques notions à connaître avant de calculer le seuil de rentabilité

Le calcul du seuil de rentabilité se fait en plusieurs étapes. Avant tout, il est important de connaître certaines notions fondamentales dont vous aurez besoin pour le définir. 

Les charges fixes et les charges variables

Toute entreprise a des charges fixes et variables. En quoi sont-elles différentes ?

  • Les charges fixes ou structurelles
    Quel que soit le niveau de l’activité de l’entreprise, ses charges fixes ne varient pas. Elles sont récurrentes et doivent être réglées à échéance connue d’avance même si elle réalise une perte. Les salaires, l’assurance, le loyer, les impôts en font partie.
  • Les charges variables ou opérationnelles
    Elles sont directement issues du processus de fabrication du produit ou de la réalisation de la prestation de service. Ce sont par exemple les achats de marchandises, de matières premières, les frais de transports, de consommation d’énergie, les coûts de sous-traitance, le commissionnement versé sur les ventes, etc. Ainsi, plus l’entreprise génère du CA, plus les charges variables seront élevées. Elles fluctuent en fonction du volume d’activité de l’organisation

La marge sur coût variable

Elle représente ce que rapporte à l’entreprise la vente d’un produit ou d’un service après déduction de ses charges variables. Autrement dit, c’est l’argent qui lui reste pour payer ses charges fixes. Elle permet de savoir si le produit ou le service est performant ou si une sous-traitance est préférable. 

Qu’est-ce que le taux de marge sur coût variable ?

La marge sur coût variable peut s’exprimer en pourcentage de chiffre d’affaires : il s’agit du taux de marge sur coût variable ou TMSCV.
Voici sa formule de calcul :

(marge sur coûts variables/chiffre d’affaires) x 100

Comment calculer le seuil de rentabilité ?

Une fois ces notions définies, il est possible de calculer le seuil de rentabilité.

La formule de calcul du seuil de rentabilité

Sa formule est :

Seuil de rentabilité = charges fixes/[(chiffre d’affaires - charges variables)/chiffre d’affaires]

Comment calculer son seuil de rentabilité sans connaître son CA ?

Si vous êtes en création d’entreprise, vous ne pouvez pas connaitre votre chiffre d’affaires. Dans ce cas, comment pouvez-vous définir le montant minimum à réaliser ? Il est possible de le faire à partir du prix de vente et du coût de revient unitaire moyen de vos produits ou services.

Voici la formule pour obtenir le seuil de rentabilité sans avoir connaissance de son CA :

1) Tout d’abord il faut définir le taux de marge sur coût variable :
(prix de vente unitaire-coût de revient unitaire)/prix de vente = taux de marge sur coût variable

2) Ensuite il faut appliquer cette formule :
Seuil de rentabilité = charges fixes annuelles/taux de marge sur coût variable

Comment calculer le point mort ?

Si c'est le point mort que vous souhaitez calculer, vous devez alors utiliser le calcul suivant :

(seuil de rentabilité/CA) x 360

Quelle est l’importance du seuil de rentabilité pour la prise de décision ?

Le calcul du seuil de rentabilité est un pilier majeur du pilotage de l’entreprise. 

Fixer ses objectifs commerciaux

Le seuil de rentabilité permet de fixer des objectifs concrets de vente, de se baser sur des chiffres précis. Grâce à lui, les entreprises peuvent être plus réactives. En effet, inutile d’attendre la fin de l’exercice pour savoir si des bénéfices ont été dégagés.

Des opérations correctives sur les prix de vente, les coûts, les charges fixes, sont possibles en temps réel. Le SR garantit ainsi de mettre en œuvre un plan d’actions sur mesure. 

Faire appel à des investisseurs

Le seuil de rentabilité est un indicateur essentiel à inclure dans un business plan ou dans une demande de financement. Grâce à lui, banques et investisseurs peuvent savoir quand un projet engendre des bénéfices et peuvent suivre les résultats de l'entreprise en cours d’année.

Le seuil de rentabilité pour toutes les stratégies

Le SR peut s’appliquer à toutes les stratégies mises en place dans l’entreprise : produit, communication, organisation, management, distribution, etc. Il permet de savoir si une stratégie a des chances d’être rentable ou non.

Le lancement d’une campagne de communication va-t-il générer par exemple suffisamment de ventes pour être rentable ? Des ventes supplémentaires autoriseraient-elles une embauche ? Les charges fixes et variables doivent être chaque fois distinguées.

En conclusion

Dans le cadre de la création ou de la reprise d’une entreprise, l’analyse du seuil de rentabilité est indispensable. Il l’est tout autant pour le développement et le pilotage de l’activité de sa société au quotidien. Permettant de définir les objectifs à atteindre, il assure la mise en place d’une stratégie adéquate pour y parvenir et des prises de décisions éclairées.

Il faut cependant noter qu’il n’est pas prédicteur de la demande et ignore la concurrence. De plus, il dépend de données parfois difficiles à établir. En effet la séparation de ce qui relève des charges fixes et variables n’est pas toujours évidente à réaliser.

Recommandé pour vous

No items found.
No items found.

Ce qu'il faut retenir

Qu’attendez vous pour enchanter vos équipes et vos clients ?

Essai gratuit 15 jours – Sans engagement

Essayer gratuitement