Glossaire Startup : 10 mots-clés pour parler couramment « jeunes pousses »

Glossaire startup

Les start-up françaises ont levé 2,9 milliards d'euros en 2017 et devraient créer 400 000 emplois d'ici à 2022*. Comprendre les termes spécifiques de cet écosystème s'avère donc primordial. Comment s'approprier le jargon des entreprises innovantes à haut potentiel de croissance ? Le tour de la question en 10 mots-clés à connaître absolument.

 

1. Amorçage

La phase d'amorçage désigne les prémisses de la création d'une start-up. Durant cette étape, il faut investir pour développer l'offre de produit ou service. Objectif : faire émerger un modèle économique et attirer des capitaux pour générer une trésorerie suffisante.

 

2. Business Angels

Investisseurs misant sur une start-up prometteuse pour l'aider à se développer. Les Business Angels sont généralement d'ex-créateurs d'entreprises ou dirigeants. Ils parrainent les jeunes pousses en apportant des fonds, mais aussi leur expérience et leur réseau.

 

3. Crowdfunding

Ulule, KissKissBankBank, Kickstarter : ces plateformes de financement participatif permettent aux start-up de réunir des fonds via des dons de particuliers. C'est aussi un bon moyen de gagner en visibilité auprès du grand public.

 

4. Disrupter (le marché)

Créer en bouleversant l'ordre établi, apporter des solutions qui révolutionnent les modèles existants. On parle aussi d'innovation de rupture. La disruption est un terme emprunté au publicitaire Jean-Marie Dru.

 

5. Growth Hacking

Optimisation continue des ventes grâce à l'exploitation ingénieuse des canaux digitaux. Amélioration de l'expérience utilisateur (UX), utilisation des réseaux sociaux et du Big Data : le growth hacker (ou pirate de la croissance) aiguise sans cesse les outils numériques pour convertir et fidéliser vite et bien.

 

6. Licorne

Uber, Airbnb ou encore Criteo et OVH en France : les licornes sont les start-up valorisées à 1 milliard de dollars.

 

7. Levée de fonds

Une fois le modèle économique validé, les investisseurs misent sur une start-up. On parle ici de plusieurs millions d'euros contrairement aux Business Angels qui se limitent à quelques centaines de milliers d'euros.

 

8. Pitch

Présentation brève et percutante visant à convaincre (généralement des investisseurs). Très travaillé, le pitch raconte de façon originale l'histoire de la start-up et son business model, mais surtout le problème qu'elle vient solutionner.

 

9. POC (Proof of Concept)

La « preuve du concept » en français, consiste à tester en conditions réelles le produit ou service proposé par la start-up. Objectif : démontrer que l'idée fonctionne à petite échelle avant d'envisager toute industrialisation.

 

10. Scalabilité

La scalabilité d'une start-up est sa capacité à « passer à la vitesse supérieure » sans mettre en péril sa stabilité financière. Pour évoluer tout en restant rentable, la jeune pousse doit notamment maîtriser ses charges fixes et réduire ses coûts d’acquisition.

 

*source : CICPlace de l'innovation - 2018

 

Lire aussi : Glossaire web : 10 mots incontournables en marketing digital