Les éléments clés d’un bilan comptable

Identifier les éléments clés de son bilan comptable est primordial lors de l'établissement des comptes annuels. Document normalisé, le bilan comptable permet de déterminer avec précision ce que possède une entreprise et ce qu’elle doit. Autant dire qu’il est un outil indispensable sur lequel va s’appuyer le chef d’entreprise pour diriger l’avenir de sa structure.

Mais comment interpréter ce document purement comptable essentiel à la compréhension de son entreprise ? Voici quelques explications pour mieux appréhender l’utilité de ce tableau récapitulatif où figurent les biens, les dépenses et les dettes de l’entreprise.

Le bilan comptable : une clé fondamentale pour comprendre son entreprise

Le bilan comptable est un outil majeur du chef d’entreprise. Grâce aux précieuses informations qu’il contient, il est en mesure :

  • D’analyser la situation globale de son entreprise sur un temps suffisamment long
  • De comparer les données comptables avec les années précédentes, et, par conséquent de surveiller l’évolution de son activité
  • De préparer l’avenir (futurs investissements, sauvegarde, trésorerie, R&D, etc.)

Trop souvent négligé, le bilan comptable est pourtant une “photographie” essentielle à la date de clôture de la situation patrimoniale de l’entreprise. Ce document est à la fois une analyse de l’existant et un outil pour diriger l’avenir de son entité. Sans bilan comptable, associé à son frère jumeau le compte de résultat, il est impossible de comprendre sa propre entreprise !

Mais mal établi, il peut aussi devenir un frein considérable à, par exemple, un investissement, un prêt, un besoin en fonds de roulement, ou encore à une discussion avec des investisseurs. La comptabilité établie en amont va être la source de ce bilan. Elle est essentielle et ses ajustements de fin d’année (opérations diverses) vont permettre d’axer la stratégie de l’entreprise pour pérenniser sa croissance. 

Schématiquement, le bilan comptable est représenté sous forme de tableau composé de deux colonnes. Dans celle de gauche figure ce que l’on nomme l’actif, et dans celle de droite est mentionné le passif.

Zoom sur la colonne de gauche du bilan comptable : l’actif

Avant de dresser votre bilan comptable, il est important de bien comprendre ce que représente l’actif. Il s’agit tout simplement des ressources de l’entreprise, ce qu’elle possède réellement à la fin de son exercice fiscal.

Trois grandes catégories composent l’actif, on évoque l’actif immobilisé, l'actif circulant et les charges constatées d’avance.

Dans la partie gauche du bilan, il doit ainsi apparaître des éléments incontournables, tels que :

  • Les immobilisations incorporelles, corporelles et financières
  • Les stocks en cours et les encours de production (les marchandises, les matières premières ou encore les travaux en cours)
  • Les avances et acomptes versés sur commandes
  • Les créances clients, fiscales et sociales (donc les sommes dues à l’entreprise à un instant “t” du bilan, comme, par exemple, des factures clients non payées
  • La trésorerie (la disponibilité en caisse et en banque, les valeurs mobilières)

Tous ces éléments de l’actif doivent être représentés par ordre de liquidité croissante. La liquidité d’un actif correspondant à sa capacité à être rapidement converti en monnaie.

Zoom sur la colonne droite du bilan comptable : le passif

Le passif de l’entreprise centralise l’ensemble de ses dettes à l’égard de ses créanciers, c’est-à-dire ce qu’elle doit. Ces dettes représentent les ressources qui lui ont permis de se procurer les éléments de l’actif. 

Le passif se compose de deux catégories importantes, puisqu’il s’agit des capitaux propres et des dettes, ainsi que des provisions pour risques et charges :

  • Les capitaux propres énumèrent essentiellement les apports en capital social, les réserves (bénéfices non distribués à la disposition de l’entreprise), le report à nouveau (les résultats antérieurs non distribués) et le résultat de l’exercice (le bénéfice ou la perte de l’année) 
  • Les dettes englobent aussi bien les dettes financières (emprunts, dettes assimilées) que celles dues aux fournisseurs ou autres organismes (État, organismes sociaux, etc.)
  • Les provisions pour risques et charges indiquent quant à elles l’enregistrement dans le passif des risques pesant sur l’entreprise, autrement dit les dettes probables (comme des créances douteuses)

Ces éléments inclus dans le passif du bilan doivent être présentés par ordre d’exigibilité.

Une hésitation ? Un doute ? Faites appel à un expert comptable 

Pour une bonne lecture de votre bilan comptable, il est essentiel d’identifier ces éléments clés avec soin. Photographie du patrimoine de votre entreprise, il a vocation à décrire de manière claire et précise l’ensemble des ressources dont vous disposez, ainsi que la manière dont elles sont utilisées au moment de la clôture de l’exercice. 

Inutile de faire mentir les chiffres par négligence, incompétence ou manque de temps, les manoeuvres frauduleuses sont sanctionnées par la loi. Elles ne feraient que desservir la croissance de votre entreprise, car vous n’auriez pas une vision précise sur sa santé financière pour sécuriser votre activité.

En cas de difficulté, faites appel à un professionnel assermenté : un expert-comptable inscrit à l’Ordre des Experts-Comptables (OEC). Conseiller de proximité en matière fiscale, mais aussi juridique et sociétale, il saura vous épauler pour établir un bilan sain, en bonne et due forme.

Ce document officiel doit être équilibré, l’actif de l’entreprise devant toujours être égal au total de son passif comptable. Ce qui peut être une tâche complexe pour une personne non initiée à ce style d’exercice comptable. Se faire accompagner par un expert-comptable peut alors s’avérer être un gage de sécurité pour établir un bilan comptable irréprochable.