5 conseils pour un emailing réussi

emailing

Pour augmenter le taux de conversion de vos campagnes emailing, les conseils pratiques ne manquent pas et méritent votre attention. Cependant, l'accumulation de stratégies trop complexes ou contradictoires peut s'avérer dangereuse. Pour vous recentrer sur l'essentiel, voici un petit tour d'horizon des fondamentaux.

1. Combinez judicieusement texte et image

Le soin apporté au design est primordial. Il précède la lecture et peut influencer à lui seul le comportement du destinataire. Les emails promotionnels se veulent attractifs et ne se contentent plus d'un simple logo.  L'identité visuelle doit être facilement reconnaissable, respectueuse de la charte graphique de la marque, et responsive !

Ne soyez pas trop bavard. Un texte synthétique renforce l'impact du message et permet au lecteur de gagner du temps, tout en limitant les risques de confusion ou d'incompréhension. La consultation ainsi facilitée incite à s'engager plus rapidement vers les liens proposés, pour un call-to-action plus efficace.

 

2. Fixez-vous un objectif marketing par template

La définition d'objectifs clairs sous-entend un effort d'adaptation du format et des contenus. Une newsletter régulière et l'annonce d'un événement exceptionnel n'ont rien à voir, d'où l'importance de les distinguer dès l'ouverture de l'email.

Chaque objectif implique de définir un template spécifique. Il s'agit d'habituer les lecteurs à identifier d'un simple coup d’œil le type d'une campagne.

 

3. Peaufinez votre base de contacts

L'air de rien, toute votre stratégie d'emailing gravite autour de la cible. Elle a une incidence sur l'ensemble des contenus, y compris en amont sur vos éventuels blogs et sites web dans le cadre d'une démarche d'Inbound Marketing.

Qualifiez-la avec précision pour bénéficier d'un gain de productivité et de pertinence dans l'élaboration de vos campagnes. D'autant plus que des données erronées ou en doublon dans votre base de données sont susceptibles de faire atterrir vos emails dans les courriers indésirables !

 

4. Envoyez votre emailing au bon moment

Certains points de repère sont couramment utilisés pour décider du bon moment d'envoi et permettent d'ajuster le tir assez précisément.

Citons par exemple la tranche d'âge. Elle permet de prévoir une consultation plutôt fixe ou mobile, ou le fait qu'un prospect BtoB sera plus disponible aux heures de bureau, tandis qu'un particulier aura tendance à vérifier ses emails le matin au réveil.

Toutefois, le timing ne relève pas de la science exacte et reste délicat à déterminer. Les tendances et critères sélectionnés doivent impérativement être recoupés et remis en question au fil des campagnes, en particulier lorsque les cibles sont multiples ou diffuses.

5. Soignez l'objet du mail

Premier contact avec le contenu, l'objet de l'email doit se dispenser au maximum de termes aguicheurs (gratuit, exceptionnel, remboursé, etc.) pour lui éviter de finir sa course dans les spams. Pourquoi ne pas tenter l'utilisation de synonymes moins agressifs ? Cela pourrait constituer une bonne occasion de se démarquer.

Le pré-header a également son importance. Sur les écrans de smartphone, la mise en page des boîtes de réception favorise la lecture rapide de ces amorces de texte. Bien souvent, il ne fait qu'un avec l'objet. Assurez-vous donc qu'il soit tout aussi engageant !